On a vendu, l’an passé, plus de 40 millions de systèmes de navigation autonomes dans le monde. Ce qui, comparé à 2007, signifie une croissance de 18 %. En chiffre d’affaires cependant, le marché a connu un recul de 16 %. Voilà ce que révèle une nouvelle étude du britannique Canalys. Selon Canalys, la croissance s’est opérée […]

Advertentie

On a vendu, l’an passé, plus de 40 millions de systèmes de navigation autonomes dans le monde. Ce qui, comparé à 2007, signifie une croissance de 18 %. En chiffre d’affaires cependant, le marché a connu un recul de 16 %. Voilà ce que révèle une nouvelle étude du britannique Canalys.

Selon Canalys, la croissance s’est opérée surtout aux États-Unis. Les ventes de systèmes de navigation portables y ont connu une progression de 20 % lors du dernier trimestre 2008, de 44 % si on considère l’année entière. Le contraste est énorme avec le marché européen, où on en a vendu 26 % de moins sur le quatrième trimestre. Ces chiffres concernent tous le nombre de GPS vendus, mais si on prend la mesure en terme de chiffre d’affaires, le marché y a subi un repli de 16 %. Canalys pointe du doigt la véritable guerre des prix qui a ravagé le secteur. « Le problème de tous les vendeurs de systèmes de navigation autonomes est que le consommateur s’est habitué à des prix plancher », explique l’analyste Carline Chow. Cela rend plus difficile de satisfaire les exigences de l’utilisateur. D’après Chris Jones (Canalys), les utilisateurs de systèmes de navigation veulent disposer des informations les plus récentes sur le trafic, mais ils ne sont plus prêts à payer beaucoup plus cher pour les obtenir.
 
Les chiffres de Canalys indiquent que Garmin reste le numéro un mondial, avec une part de marché de 37 %. TomTom se classe second avec 30 % du gâteau. Mio, Navman et Nextar complètent le top 5.
 
Canalys prédit pour ces marques traditionnelles une rude concurrence de la part des smartphones. Ceux-ci embarquent de plus en plus de possibilités de navigation.