Pour la première fois de l’histoire, on a vendu cette année plus de portables que d’ordinateurs de bureau, affirme le cabinet d’études, iSupply. Malgré la crise du crédit, tout le secteur a connu un très bon troisième trimestre.  Les ventes de notebooks ont connu l’an passé une forte croissance alors que le marché des ordinateurs […]

Advertentie

Pour la première fois de l’histoire, on a vendu cette année plus de portables que d’ordinateurs de bureau, affirme le cabinet d’études, iSupply. Malgré la crise du crédit, tout le secteur a connu un très bon troisième trimestre. 

Les ventes de notebooks ont connu l’an passé une forte croissance alors que le marché des ordinateurs domestiques a subi un léger recul. Par rapport au même trimestre de 2007, les ventes d’ordinateurs portables ont progressé de 40% (38,6 millions), alors que les desktops ont reculé de 1,3% (38,5 millions).

D’après iSupply, cela signifie que le total du marché des ordinateurs n’est pas en recul. Les ventes totales ont progressé de 15,4% par rapport à 2007.

Le top cinq
L’évolution en faveur des portables n’a pas modifié le classement des cinq premiers fabricants. Hewlett Packard est toujours en tête avec 14,9 millions d’ordinateurs vendus, suivi par Dell (11 millions) et l’enfant prodige Acer, qui a connu l’an dernier une croissance tumultueuse et a vendu 9,7 millions d’unités.

Cette progression de l’assembleur taiwanais est surtout due à son populaire ultraportable, qui se taille la part du lion des trois millions d’appareils en plus qu’il a vendu au même trimestre de l’année précédente.

Asus, un autre constructeur taiwanais, est l’autre vainqueur parmi les fabricants d’ordinateurs.
Il a pu conserver sa sixième place du classement et avec son Eee PC a même rattrapé Lenovo sur le marché des notebooks où il occupe désormais la cinquième place.

Advertentie