Maintenant que la guerre des formats entre HD DVD et Blu-ray semble décidée, voilà ce qui nous pend au nez: le HDMI et le DisplayPort sont presque pareils, mais veulent tous deux devenir la connexion principale entre tous les écrans possibles et les autres appareils. Trois moniteurs lcd tout neufs de Dell sont équipés de […]

Maintenant que la guerre des formats entre HD DVD et Blu-ray semble décidée, voilà ce qui nous pend au nez: le HDMI et le DisplayPort sont presque pareils, mais veulent tous deux devenir la connexion principale entre tous les écrans possibles et les autres appareils.

Trois moniteurs lcd tout neufs de Dell sont équipés de davantage de connexions que ce que l’on a l’habitude de voir sur les écrans d’ordinateurs actuels. La partie arrière des écrans, comme le 3008WFP n’est pas seulement bourrée de DVI, VGA, component, composite et S-Video, le fabricant a ajouté deux nouveautés qui pourraient définir l’avenir du signal vidéo: le HDMI et le DisplayPort.
 
Longtemps, les larges connecteurs peu pratiques équipés d’écrous de la technologie Digital Video Interface (DVI) constituaient la méthode commune pour connecter des ordinateurs à un écran: Ce standard que l’on trouve également sur les lecteurs DVD, se vend encore particulièrement bien. L’an passé, selon In-stat, le bureau d’études de marché, 112 millions d’appareils dotés d’une connexion DVI ont été livrés.
 
 
Successeur désigné
 
On peut également lire dans ce même rapport que dans quelques années, les consommateurs ne devront plus se servir d’un tournevis. La high definition multimedia interface-standaard (HDMI) de Silicon Image équipait l’an passé 143 millions de moniteurs, téléviseurs HD, lecteurs DVD et décodeurs. Ce bureau d’enquête prévoit qu’en 2011, les ventes de produits électroniques dotés de connecteurs DVI vont reculer à trois millions, alors que 1,2 milliards de gadgets auront le HDMI. Ce qui fait de cette technique le successeur désigné du signal vidéo.
 
Le HDMI n’est pas seulement en mesure de faire passer 10,2 Gbit par seconde par le câble, mais comprend aussi le son surround et une sécurité anti-copie intégrée (high definition content protection). La fin des câbles séparés pour transporter l’image et le son et une capacité suffisante pour pouvoir transporter une image HD complète. Et cela vaut autant pour les téléviseurs que pour les moniteurs.

Il n’y a pas grand-chose à opposer. Vraiment? Pourtant, le DisplayPort, présenté au consumer Electronics Show (CES) 2008, offre un peu plus de rapidité, de qualité et de sécurité. Il peut supporter un débit maximal de 10,8 Gbit/sec., et a une préférence pour deux techniques DRM différentes – son propre display port content protection (DPCP) et HDCP – et garantit un signal d’une bonne qualité jusqu’à 15 mètres de câble. HDMI, par contre, ne peut parcourir que cinq mètres de câble avant que des pertes du signal surgissent.

 DisplayPort peut avoir une meilleure cote, il n’a que peu de partisans. HDMI a annoncé au CES 2008 que 750 fabricants s’étaient ralliés à son format et on a vu l’an passé Toshiba, HP et Sony commercialiser des ordinateurs portables avec son logo sur la face arrière.
 
La bataille semble gagnée d’avance, mais DisplayPort a pu convertir une série de grands fabricants IT. Dell s’est déclaré clairement en faveur de cette technique et est le premier fabricant qui a présenté des moniteurs au salon de Las Vegas. Et des mammouths comme Samsung, Intel et AMD les ont rejoints.
 
Les deux camps font tout pour parler le moins possible de concurrence et soulignent qu’ils ciblent tous deux des industries différentes. HDMI est souverain dans le secteur de l’électronique grand public et DisplayPort cible surtout l’industrie informatique, mais le nouveau venu a un atout dans son jeu de nature à inquièter HDMI. DisplayPort part d’un standard ouvert développé par la Video Standards Association (VESA), alors que Silicon Display fait payer une licence pour l’utilisation de ses câbles et connexions. Le consommateur paiera plus pour ce dernier et cette situation peut être importante si les deux systèmes s’aventurent sur le même terrain.
 
Et pour ne rien simplifier: ils ne sont pas seuls sur ce coup. Au moins cinq autres technologies, notamment WirelessHD, étaient présentes au CES 2008 pour annoncer qu’elles vont fournir le standard de l’avenir. Les puissants alliés de DisplayPort et de HDMI semblent d’avance virer leurs revendications à la poubelle.
 
Pour le Blu-ray et HD DVD, il convient d’attendre avant de décider d’acheter un nouveau lecteur HD. La bonne nouvelle de cette guerre des ports est que la plupart de ces techniques peuvent s’interconnecter avec un adaptateur. Ainsi, vous êtes sûr de ne pas rentrer chez vous avec un appareil que vous ne pourrez plus connecter à rien dans un an ou deux.