A l’occasion du Mobile World Congress à Barcelone, Sony Ericsson a présenté un concurrent surprenant à l’iPhone comprenant un clavier coulissant et un écran VGA. Le moteur qui commande l’Xperiatm X1 est très étonnant: Windows Mobile. C’est la première fois que Sony Ericcson, partisan retors de Symbian, a recours au système d’exploitation de Microsoft. […]

Advertentie

 

A l’occasion du Mobile World Congress à Barcelone, Sony Ericsson a présenté un concurrent surprenant à l’iPhone comprenant un clavier coulissant et un écran VGA. Le moteur qui commande l’Xperiatm X1 est très étonnant: Windows Mobile. C’est la première fois que Sony Ericcson, partisan retors de Symbian, a recours au système d’exploitation de Microsoft.
A première vue, le X1 n’a rien d’extraordinaire pour un GSM, à l’exception du grand écran qui occupe presque toute la face avant. Cet écran 3 pouces affiche même 800 x 480 pixels, un chiffre particulièrement élevé pour un GSM.  A titre de comparaison: l’iPhone a une résolution de 320 x 480 pixels sur un écran de 3,5 pouces.  La réussite de Sony Ericcson de placer autant de pixels sur une surface un peu plus petite peut être un avantage (il y a plus d’informations) et un inconvénient (les lettres sont plus petites).
La comparaison avec l’iPhone n’est pas excessive. L’interface du X1 fait un peu penser au GSM d’Apple. Le X1 a lui aussi un écran tactile et un menu principal sous forme d’icônes.
La face arrière du X1 glisse latéralement pour ouvrir un clavier complet. Nous connaissions déjà cette astuce pour l’avoir vue sur une série de smartphones HTC à succès; Sony Ericsson va un peu plus loin puisque l’ensemble est légèrement recourbé. Pour que l’écran soit plus lisible.
Du point de vue technologique, le X1 veut damer le pion à des concurrents comme l’iPhone. Cet appareil HSDPA dispose par exemple d’un récepteur compatible A-GPS, une technologie qui combine un GPS traditionnel aux informations venant des réseaux GSM pour arriver à une détermination précise de la localisation. Le Wi-Fi et un appareil photo de 3,2 mégapixels sont également de la partie.
Et la question cruciale: Combien va-t-il coûter? Sony Ericsson n’a encore donné aucune indication. Ce n’est en effet qu’en été que le XI sera disponible (dans certains pays).

Le passage de Sony Ericsson à Windows Mobile montre que seul Nokia est le seul constructeur de GSM qui reste fidèle au système d’exploitation Symbian. Ce n’est pas par hasard que Nokia a élargi encore récemment sa participation dans la société qui développe Symbian. Ce qui ne veut pas dire que Sony Ericsson ne s’intéresse plus à Symbian et à son interface UIQ développée par l’éditeur. A Barcelone, Sony Ericcson a présenté une série d’autres modèles nouveaux, tous équipés de ce système d’exploitation familier.

Advertentie