L’entreprise liégeoise Celem complète sa propre production de portables avec les Vaio de Sony. Celem va également configuré les portables Sony à la mesure du client, et en assurer l’entretien. Celem est un des plus grands fabricants d’ordinateurs belges, avec une production qui varie de 5.000 à 10.000 PC par an. Il s’agit en majorité […]


Hoe heeft technologie een impact op je business?
Ontvang elke week het zakelijk IT-nieuws rechtstreeks in je inbox!



L’entreprise liégeoise Celem complète sa propre production de portables avec les Vaio de Sony. Celem va également configuré les portables Sony à la mesure du client, et en assurer l’entretien.

Celem est un des plus grands fabricants d’ordinateurs belges, avec une production qui varie de 5.000 à 10.000 PC par an. Il s’agit en majorité de desktop, et c’est justement là que le bât blesse: sur ce marché, on vend actuellement autant de portables que de desktops. “Notre propre gamme de portables était trop limitée et ne répondait plus aux besoins des clients”, explique le general manager de Celem Bruno Desdemoustier. L’entreprise pouvait ainsi construire à peine 11 appareils à cause du manque de barebones disponibles. “Cela nous faisait perdre des parts de marché, et nous nous sommes mis à la recherche d’une grande marque pour combler cette lacune.” Cette marque sera donc Sony. Celem opère également comme distributeur des portables Vaio de Sony. La production propre de portables continue, même si B. Desdemoustier craint que les ventes de portables Sony concurrencent sa propre gamme.
 
Celem souhaite également configurer les portables à la mesure du client, et se chargera aussi de l’entretien. “Nos techniciens ont suivi des formations chez Sony et ont obtenu une certification Sony. Il est rare que Sony autorise un tiers à configurer ses portables Vaio, et Celem est la seule entreprise en Belgique qui puisse à la fois configurer et entretenir. Une des raisons pour lesquels les utilisateurs finaux achètent chez un constructeur belge est justement la proximité des points de service.
 
Celem souhaite en premier lieu distribuer les Vaio chez les grands clients et espère vendre cette année entre 1.500 et 2.000 exemplaires. De cette manière, Celem veut également conquérir de nouvelles parts de marché. 
 
Celem va également livrer les Vaio aux resellers avec lesquels elle travaille. “Le reseller peut donc également s’adresser à nous pour les Vaio, et plus seulement à des distributeurs comme Tech Data”, explique B. Desdemoustier.
 
Celem a également des projets pour étendre son marché de la Wallonie et Bruxelles vers la Flandre. “Nous avons parlé de reprise avec trois quatre entreprises, mais le prix demandé était trop élevé. Nous nous sommes donné trois ans pour terminer une extension sur l’ensemble de la Belgique, et comme des entreprises se retrouvent actuellement en difficulté, nous avons de meilleures chances de faire une reprise.”