Outre Apple, Google aussi a des projets ambitieux en matière de librairie numérique proposant magazines et journaux. Grâce à la plateforme ouverte Android et aux espoirs que portent les futures tablettes Android, différents grands éditeurs américains sont placés face à un choix difficile. D’après le Wall Street Journal, Google tente de se gagner les faveurs […]

Outre Apple, Google aussi a des projets ambitieux en matière de librairie numérique proposant magazines et journaux. Grâce à la plateforme ouverte Android et aux espoirs que portent les futures tablettes Android, différents grands éditeurs américains sont placés face à un choix difficile.

D’après le Wall Street Journal, Google tente de se gagner les faveurs des grands éditeurs. L’avantage de Google est une commission plus faible que les 30% que réclame Apple pour chaque achat sur iTunes. De nombreux éditeurs souhaitent également pouvoir vendre facilement des abonnements, ce qui n’est pour l’instant pas vraiment le cas chez Apple parce que iTunes n’est pas encore optimalisé à ce niveau. Google promet également certaines informations personnalisées qui permettront aux éditeurs de faire de la publicité sur mesure pour les utilisateurs.

Même si Google ne le reconnaît pas officiellement, il est logique que le géant américain tente de détrôner le plus rapidement possible Apple en utilisant Android comme atout. Apple n’est d’ailleurs pas le seul concurrent : Barnes & Noble et Amazon proposent également des magazines en ligne et des journaux sous la forme d’abonnements. Pour l’instant, leurs prix sont plus faibles que ceux pratiqués par Apple. Cette concurrence accrue va d’ailleurs sans doute accentuer la pression sur les prix.