Cette année aussi, les menaces contre la sécurité des infrastructures informatiques restent en tête des priorités. Les resellers doivent continuer à conseiller leurs clients sur la manière dont ils doivent traiter ces menaces. Panda prévoit pour l’avenir de nombreux malwares qui ont pour but d’enrichir le pirate qui en est à l’origine. Il faudra surtout […]

Advertentie

Cette année aussi, les menaces contre la sécurité des infrastructures informatiques restent en tête des priorités. Les resellers doivent continuer à conseiller leurs clients sur la manière dont ils doivent traiter ces menaces.

Panda prévoit pour l’avenir de nombreux malwares qui ont pour but d’enrichir le pirate qui en est à l’origine. Il faudra surtout surveiller les attaques sous formes de botnets et de chevaux de Troie bancaires. Les cybercriminels font également la une de l’actualité avec notamment la vente de faux tickets pour la coupe du monde de football sud-africaines.
 
De nouvelles menaces sont également provoquées d’après Panda par la percée de Windows 7, car les créateurs de virus et d’autres malwares s’adapteront à la structure 64 bits du système d’exploitation. Toujours d’après Panda, les environnements Mac devront être protégés car leur popularité augmente. Étonnamment, Panda n’estime pas que 2010 sera l’année des attaques contre les smartphones: à ce niveau, on ne sait pas encore quel système d’exploitation va s’imposer, et les cybercriminels attendent donc encore.
 
Panda tient également un plaidoyer pour la ‘security-as-a-service’. A cause de l’apparition rapide de nouvelles menaces, il est impossible de maintenir chaque ordinateur en permanence à jour, et la base de données avec des solutions peut donc devenir le meilleur stockage externe, dans le ‘cloud’, donc.
 
D’après le concurrent Norman Data Defense Systems, c’est justement ce cloud qui génère toute une série de nouvelles menaces. "Le cloud, c’est bien, mais il est rempli de failles", affirme le chief research officer Righard Zwienenberg de chez Norman. De nombreuses personnes et entreprises veulent ‘faire quelque chose’ avec le cloud, sans prendre grade aux risques et aux problèmes. "Les gens pensent qu’ils doivent passer au cloud parce qu’on en parle beaucoup. Il est bon qu’on en parle. Mais il ne faut pas le considérer comme la solution ultime. Une des grandes priorités est de lutter contre les menaces toujours changeantes et de surveiller le cloud".
Norman estime qu’il y aura quatre grandes tendances en matière de sécurité cette année: les réseaux sociaux seront de plus en plus utilisés comme plateformes de diffusion, les logiciels de sécurité vulnérables resteront populaires, les malwares apparaîtront sous la forme de cocktails de différentes menaces et les créateurs de malwares seront plus innovants, notamment avec la mise à jour automatique de leurs logiciels.
 
Pour le reseller, 2010 restera donc une année ou il devra conseiller son client sur la manière d’aborder ces menaces. C’est valable tant pour les resellers qui vendent aux entreprises que pour ceux qui s’adressent aux particuliers.
 
Advertentie