Pour lutter contre la crise financière, les états partout dans le monde ont décidé des mesures exceptionnelles. Mais que pouvons-nous faire nous-mêmes? Nous cacher dans un trou et attendre que la tempête soit passée ou utiliser le vent pour naviguer vers de nouveaux horizons? Une entreprise de consultance que j’ai appris à respecter avec les […]

Advertentie

Pour lutter contre la crise financière, les états partout dans le monde ont décidé des mesures exceptionnelles. Mais que pouvons-nous faire nous-mêmes? Nous cacher dans un trou et attendre que la tempête soit passée ou utiliser le vent pour naviguer vers de nouveaux horizons?

Une entreprise de consultance que j’ai appris à respecter avec les temps est l’IBM Institute for Business Value. Dans ‘Succeeding in the new economic environment’ (par Berman, Davidson, Longworth et Blitz), une recette simple est donnée pour ne pas perdre les pédales. Pour faire la différence, et pas seulement pour survivre, une entreprise doit prendre des mesures sur trois fronts.

D’abord se concentrer sur la valeur. Un exemple est Rabobank Nederland, qui reste concentrée sur les ratios que la banque offre. Dans De Tijd, le patron M. Heemskerk expliquait que Rabobank ne s’était jamais laissée aller à la mode des valeurs boursières. Rabobank s’est toujours concentrée sur la solvabilité, sur une croissance de 10% et sur un rendement de 10%, soit la règle des 10-10-10. Si nous voulons la traduire dans notre environnement, nous devons nous demander quelle est la valeur du reseller pour le client. En tant que reseller, nous ne pouvons pas oublier non plus quelle est notre valeur pour le fournisseur. Il est clair que nous possédons une valeur durable (sustainable) et distinctive.

Dans un second temps, il ne faut pas laisser échapper les occasions quand elles se présentent. Il est possible de gonfler ses parts de marché quand les autres rendent la main. Il y a certainement des achats à faire dans une période telle que celle-ci. C’est maintenant qu’il faut bâtir l’avenir et c’est une excellente période pour l’introduction de changements dans l’industrie.

Enfin, la rapidité de réaction est d’une importance capitale. D’une part pour aborder convenablement les changements et d’autre part pour gérer de manière adéquate les risques. Ce n’est possible qu’en donnant l’espace et la force nécessaires au management et aux gens sur le terrain pour accomplir les bonnes actions.

Cette année, c’est l’anniversaire de la théorie de Darwin, donc je citerai pour conclure: “It is not the strongest of the species that survives, nor the most intelligent that survives. It is the one that is the most adaptable to change."

La stratégie et la planification business sont les hobbies de Marc Aelbrecht. Avec une carrière de plus de vingt ans dans le secteur TIC, il a pu mettre ce hobby en pratique un nombre incalculable de fois. Il est joignable à l’adresse [email protected]

Advertentie