Toshiba étend sa gamme d’ultraportables. Après le NB100 que l’entreprise a lancé en octobre, le NB200 va suivre en mai. Cet appareil sera vendu au prix de 399 euros en marron ou en noir pour 449 euros. D’après Toshiba, il s’agit de prix approximatifs, en fonction de la valeur que le reseller y ajoutera, il […]

Advertentie

Toshiba étend sa gamme d’ultraportables. Après le NB100 que l’entreprise a lancé en octobre, le NB200 va suivre en mai. Cet appareil sera vendu au prix de 399 euros en marron ou en noir pour 449 euros. D’après Toshiba, il s’agit de prix approximatifs, en fonction de la valeur que le reseller y ajoutera, il pourra augmenter la marge.

Comme la plupart des ultraportables, Toshiba étend la combinaison de la puce Atom (la N280), une mémoire RAM d’un giga et un poids de 1,18 kilos. Le disque dur a une contenance de 160 gigas et l’écran mesure 10,1 pouces. Et il y a trois ports USB, une connexion VGA et une webcam intégrée. La différence de prix entre les deux modèle réside principalement dans l’autonomie. La version standard (marron) a une batterie à trois cellules d’une autonomie de quatre heures. La variante noire comprend une batterie à six cellules d’une autonomie atteignant 9 heures. Toshiba prévoit également un projecteur et un drive externe optique pour cet appareil. Le prix du projecteur sera d’environ six cents euros. Une variante blanc et rose de l’ultraportable suivra sans doute à une date ultérieure.
 
D’après Toshiba, le reseller aura diverses possibilités d’upselling. Comme des accessoires et des services supplémentaires. Il est intéressant pour le reseller d’offrir cet appareil du fait de son bon rapport prix/qualité, déclare Toshiba. Pour ces nouveaux appareils, aucun autre support ou promotion n’est prévu que ce qui existe pour les autres produits du spécialiste des notebooks. "Le support que nous offrons à nos partenaires dépend du volume et du type de demande. Pour les projets, nous pouvons faire des prix spéciaux ou offrir un support de vente avec son propre personnel" déclare Danny Vervaeke.
Advertentie